Accueil > Biographie

Biographie

Image de Scénariste, écrivain, journaliste... et Biographie
zoom sur image

Scénariste, écrivain, journaliste...

Daniel SAINT-HAMONT, scénariste, écrivain, journaliste est né à Mascara au sud-est d'Oran, en Algérie. Cette ville, il l'aime comme il l'aime l'Algérie. Il a d'ailleurs consacré la plupart de ses nombreux romans et de ses films à sa terre natale et il lui est toujours resté fidèle... Son Roman, "Le Coup de Sirocco" qu'il a adapté au cinéma et "Le Grand Pardon" ont connu un immense succès sur le grand écran avec Roger Hanin et le réalisateur Alexandre Arcady.

 

Daniel Saint-Hamont quitte l'Algérie, après y avoir fait ses études primaires puis plus tard sa classe de seconde dans les derniers instants de l'Algérie Française. Il poursuit ses études secondaires en Allemagne, où son père, militaire de carrière, est affecté en Forêt Noire. Daniel Saint-Hamont a une tendresse particulière pour l'Allemagne. C'est pour lui le pays où il a forgé les premières expériences de sa vie, en particulier à l'adolescence. L'allemand devient un peu sa seconde langue. Cela ne l'empêche pas pendant toutes ces années de retourner régulièrement  à Mascara pour y passer ses vacances scolaires.

Daniel Saint-Hamont, journaliste de 1969 à 1985

En 1967, il est diplômé de l'Institut d'Études politiques de Toulouse, ainsi que de l'Institut d'Études des pays en Voie de Développement.   Il effectue ensuite son service militaire à Versailles.

Daniel Saint-Hamont n'est pas venu à l'écriture par hasard. Dès l'âge de treize ans, il compose des poèmes, des nouvelles... C'est un instinct, un désir et une vraie passion. À 19 ans, le journalisme lui semble la voie à suivre. Il devient d'abord pigiste à la Dépêche du Midi. Puis "monte" à Paris. Sa rencontre avec Philippe Labro, ce grand journaliste, écrivain, réalisateur et parolier sera déterminante.

Daniel Saint-Hamont veut explorer le monde des médias. Fort de plusieurs séjours aux USA, il reçoit des propositions de France Soir, du Monde, de France Inter... Il choisit France Inter.

En 1969, il démarre une carrière de journaliste radio à la rédaction de France Inter. Jusqu'en 1972, comme correspondant à Washington, il couvre l'actu américaine. La conquête de la Lune avec les missions Apollo reste pour Daniel Saint-Hamont des évènements majeurs qu'il couvre depuis Cap Kennedy, le centre spatial américain. À Paris, ses patrons sont George Bortoli, Jacqueline Baudrier, Michel Péricard.

L'Union soviétique, très mystérieuse et très fermée, l'intrigue et l'attire à la fois. Après les États-Unis, Daniel Saint-Hamont franchit le "Mur" pour devenir correspondant à Moscou pour France Inter et TF1 jusqu'en 1975. Il sera par la suite Chef du Service des reportages à France-inter puis couvre de grands procès. Enfin, il prend en main la Revue de Presse matinale de 8h30 sur France Inter pendant quatre années.

DANIEL Saint-Hamont, romancier, scénariste et dialoguiste

Mais le journalisme devient difficilement conciliable avec l'écriture et au milieu des années 80, il prend la décision de se consacrer définitivement à sa passion : raconter des histoires, écrire des livres, des scénarios, des dialogues de films. Sans avoir la nostalgie du passé, Daniel Saint-Hamont a le sentiment que très peu a été dit sur son pays natal, l'Algérie, ses rapports avec la France.

Son oeuvre sera donc essentiellement tournée vers la Méditerranée, l'Algérie et le monde dit "pied-noir". Son premier roman, "Le Bourricot", publié en 1974 n'est que le premier d'une longue série. "Le Coup de Sirocco" en 1979 (Prix du Cercle algérianiste chez Fayard), "La Valise À l'Eau" en 1982, "Un Été Provisoire", sont les jalons d'une oeuvre restée toujours fidèle à sa terre d'origine.

Son dernier roman "Et le Sirocco emportera nos larmes" publié en avril 2012 chez Grasset est un roman de paix et de réconciliation. Les personnages du Coup de Sirocco imaginés par Daniel Saint-Hamont, reviennent en Algérie 50 ans après les évènements de 1962. Les vieux amis algériens et français, des copains d'école ou de lycée, se retrouvent et s'embrassent, loin de toutes considérations politiques.

Mais le cinéma reste également toujours présent dans ses activités. Pour le cinéma, il adapte, réalise, écrit les scénarios et les dialogues de nombreux films. Avec Alexandre Arcady, son complice de toujours, il signe des films qui sont de vrais succès. Une adaptation de son roman éponyme, "Le Coup de Sirocco" en 1979 avec le très regretté Roger Hanin, Marthe Villalonga, Patrick Bruel nous raconte l'exode des Pieds-Noirs à la fin de la Guerre d'Algérie.

"Le grand carnaval", en 1983, avec encore Roger Hanin, Philippe Noiret, Jean Pierre Bacri, Gérard Darmon... Daniel Saint-Hamont nous emmène à Tadjira, une sous-préfecture algérienne composée d'Algériens et de Pieds-Noirs. Ils devront accueillir et vivre avec les Américains venus préparer la bataille d'Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1983, il co-écrit le scénario du film "Hold-Up" avec Francis Veber et Alexandre Arcady. L'histoire se passe à Montréal, au Canada où deux vieux amis, interprétés par Jean-Paul Belmondo et Guy Marchand, se préparent à commettre un hold-up à la banque continentale du Canada.

Depuis 1979, Daniel Saint-Hamont a scénarisé, écrit les dialogues et signé les adaptations de plus de 20 films majeurs. Mais, celui dont il est le plus fier, c'est sans conteste "Le Grand Pardon"  avec Roger Hanin, formidable dans le rôle dans le rôle de Raymond Bettoun (dialogues écrits pour lui par Saint-Hamont), Richard Berry, Jean-Louis Trintignan, Bernard Gireaudeau, où un clan mafieu de juifs pieds-noirs règne en maitres dans le milieu du racket...

 

A ses heures, Daniel Saint-Hamont a joué plusieurs rôles dans les films qu'il a scénarisés. Mais il vous dira que cela n'a pas d'importance à ses yeux. C'était juste pour se faire plaisir et s'amuser.

Daniel Saint-Hamont, homme de télévision

Daniel Saint-Hamont mène donc une carrière littéraire, cinématographique et télévisuelle importante. Mais contrairement à certains confrères scénaristes ou dialoguistes qui considèrent la télévision comme du "second choix", lui a toujours travaillé autant pour la télévision que pour le cinéma. Il a pu s'exprimer en toute liberté dans l'un comme dans l'autre.

 

Parmi ses nombreuses écritures de scripts pour la télévision, on peut retenir "Le juge est une femme", une série écrite pour TF1, ou encore "Navarro" et "La Crim'". Daniel Saint-Hamont a aussi travaillé pour France 2, dialogues et adaptation de la série "Les Petits meurtres d'Agatha Christie".

 

On peut citer parmi les nombreux films et séries qu'il a écrits pour la télévision "Le rêve d'Ester", "La ferme du crocodile" ou encore "Un flic presque parfait".

Alexandre Arcady - © D.R

Image de Alexandre Arcady - © D.R et Biographie
zoom sur image

Roger Hanin - © D.R

Image de Roger Hanin - © D.R et Biographie
zoom sur image

Patrick Bruel - © D.R

Image de Patrick Bruel - © D.R et Biographie
zoom sur image
Vous souhaitez contacter
Daniel Saint-Hamont
Contact
Plan du site | Mentions légales
agence web